Welcome to Amazonia

L’aventure commence par l’embarquement sur une pirogue amelioree au matin.

boat

On se trouve a avoir beaucoup de chance, car de 1 nous sommes qu’un groupe de trois au total (le couple d’hollandais et moi meme) car c’est la basse saison, et de 2, c’est la saison des pluies mais aucune averse de viendra perturber notre aventure. Nous partons avec notre guide et a la derniere minute le “cuisinier” sense venir ne repond pas present. Surement entrain de finir quelques bieres dans un bar de la ville suite aux festivites.

Nous remontons le Rio Beni et rentrons officiellement dans le Parc National Madidi. Premiere rencontre sauvage aux abords du fleuve des Caipibaras, le rongeur le plus commun de l’Amazonie qui atteint la taille d’un porc moyen environ.

Caipibaras

Nous accostons le long du fleuve “Tuichi” un affluent du Rio Beni, ou nous decouvrons notre campement avec quelques surprises, parmis lesquelles des chauves souris au plafond, une souris ayant elu domicile dans un matelas et finalement un matelas infeste de grosses fourmis.

camp

Nous partons pour une randonnee dans la jungle avec notre guide qui a vecu 8 ans aux abords de la foret et connais tout des plantes et animaux sauvage. Pour notre premiere “visite” de la jungle nous aurons la chance de voir des singes hurleurs, des cochons sauvages, diveres fourmis dont les plus dangereuses sont les “fourmis de feu”, une piqure equivaut a une piqure de guepe vivants essentiellement dans un seul type d’arbre.

jungle

Le guide nous apprendra beaucoup sur la survie dans la jungle pour etre capable de trouver les lianes qui contiennent de l’eau potable ou encore des plantes medicinales. C’est sur le chemin du retour que nous tomberons sur un “Musurana” la plus grande couleuvre d’Amerique du Sud.

On se trouve tres vite fatigue apres 3 heures de marche, on transpire abondamment, les moustiques attaquent sans arret et il s’agit d’etre tres attentif ou l’on met les pieds et les mains. Les manches longues, le spray anti-moustique, pantalons, chaussures de marche et le chapeau sont indispensables pour un milieu aussi hostile.

me

A la tombee de la nuit les singes hurleurs emmettent un bruit a faire peur sans savoir ce dont il s’agit. Les autres bruits de la jungle nous entourent et nous impressionnent. La nourriture preparee par notre guide est excellente, sachant que nous nous trouvons perdu dans la jungle.

spider

Le jour suivant le programme est similaire avec une autre couleuvre rencontree, 3 heures de marche dans la jungle et l’explication d’autres plantes et fruits. Puis nous revenons sur Rurrenabaque dans l’apres midi.

L’album complet ici : http://picasaweb.google.com/sebastienliaudet/AmazoniaMadidi

~ by taipanspirit on February 7, 2009.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: